19-09-2017, 22:36



Navigation sans Java ni Plugin proposée
Navigation en allemand
Accès privilégié
(Universitaires)
Mot-de-passe:

Francopolis: Vers un renouveau de l'écrit
Réf.:  891  Version pour imprimante Sauvegarder
Vers un renouveau de l'écrit
Xavier Bihan
Brièvement: Il y a quelques années encore, on s'inquiétait de la désaffection du public pour les médias écrits et toute forme d'écriture...
Cours: Sans restriction -:|:- Thème: -:|:- Catégorie: Analyse

Vers un renouveau de l'écrit

Vers un renouveau de l'écrit


Il y a quelques années encore, on s'inquiétait de la désaffection du public pour les médias écrits et toute forme d'écriture. Il est vrai que l'engouement pour les modes de communication audiovisuelle semblait avoir relégué aux oubliettes cette forme d'expression plus assez en phase avec un monde s'apprêtant à entrer dans le second millénaire. L'an 2000 allait-il faire de nous, au nom de la modernité, des analphabètes avachis dans leur fauteuil face à une batterie de télécommandes pour mettre en route magnétoscopes, chaîne hi-fi, platine laser, lecteur de DVD, télévision 16/9ème, décodeur... sans oublier le sacro-saint téléphone cellulaire toujours à portée de la main? Si tous ces équipements tendent à se développer et à faire de plus en plus partie de notre quotidien, ce n'est finalement pas au détriment de l'écrit qui connaît un regain d'intérêt inespéré.
La chute des prix dans le domaine de la bureautique a démocratisé l'usage de toute une technologie qui jusqu'alors se limitait à une utilisation purement professionnelle. Les premiers minitels ont fait leur apparition dans les foyers, suivis par le télécopieur, les micro ordinateurs... "réinventant" la communication écrite sous de nouvelles formes parfois régies par de nouvelles règles. Le mot d'ordre de notre société étant la rapidité, le courrier électronique a connu un véritable engouement de la part des internautes, leur permettant de communiquer à moindre frais et en un laps de temps (quelques secondes) bien inférieur à celui nécessaire à l'envoi d'une carte postale ou d'une lettre. Il présente en outre la particularité d'associer au texte écrit des documents vidéo ou audio.
Pour s'assurer de ce retour en force de l'écrit, il suffit de constater le succès grandissant que connaît la presse en ligne. S'il y a peu de temps encore les quotidiens et mensuels présents sur la toile n'étaient pas légion, ils sont aujourd'hui en nombre impressionnant. Pour le constater, il suffit de consulter le guide qui vous fournit une liste hypertextualisée des journaux français en ligne ainsi que de bien d'autres médias. Le taux de fréquentation exponentiel de ces sites qui diffusent leurs informations par la voie du texte confirme ce succès sans précédent. Honneur au précurseur: Le Monde diplomatique , faisant fi des risques de pertes d'abonnés, était le premier journal français, à tenter en février 1995, la grande aventure du web. Deux ans plus tard, son site enregistrait 200 000 requêtes de pages par semaine et analysait le comportement de ses lecteurs internautes. On apprend ainsi avec effarement que les cyberlecteurs du Monde diplomatique sont pour leur grande majorité des hommes (84%) existerait-il un cybersexisme? et relativement jeunes (plus de la moitié ont moins de trente cinq ans). Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, l'interactivité n'est pas le facteur qui pousse les lecteurs à consulter le site du journal puisque, bien souvent, ceux-ci lisent les articles après les avoirs imprimés. Le rapport tactile avec le support papier semble être prédominant pour la plupart des lecteurs, lui conférant même une plus grande crédibilité. Les conclusions de cette enquête nous dévoilent les habitudes de lecture des adeptes du journal électronique et semblent démontrer que l'expérience se solde par un bilan somme toute positif puisque le nombre d'abonnés ne s'en est pas trouvé diminué (la cause de la crise que connaissent les quotidiens de nos jours est bien antérieure à l'ère du multimédia).

Cet article représente le grand intérêt de soulever la question de la spécificité de la lecture à l'écran. Il convient, en effet, de considérer différemment les ouvrages imprimés et électroniques qui finalement n'ont que peu de choses en commun. D'ailleurs ne dit-on pas que l'on fait une recherche "dans" tel ou tel livre alors que l'on a trouvé des documents "sur" Internet, "sur" le web? Et que dire de sa forme verbale éloquente, car si on lit un livre, on regarde la télé et on écoute la radio... on surfe sur Internet ( tout du moins en Français hexagonal)! Cet emploi symptomatique démontre bien que lors de la pratique de la lecture à l'écran on reste à la surface du document en prenant garde de s'y plonger, avec pour conséquence une appréhension superficielle du texte et une mémorisation moindre.
Il ne s'agit pas pour autant de décrier ce formidable outil que peut être l'édition électronique; il suffit simplement de la considérer différemment du livre traditionnel, de la développer et de l'aborder autrement pour en tirer le meilleur parti. L'article consacré aux Lectures d'un autre type vous précise combien ces deux modes de lecture sont différents l'un de l'autre et quels sont leurs avantages et particularités respectifs.

Soucieux de l'application pédagogique des nouvelles technologies de l'information (NTIC), le ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie a créé le Clémi le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Moyens d'information . Sa mission est d'accompagner l'expression des jeunes, de conseiller et accompagner les projets dans les classes, de former les responsables éducatifs, de constituer une instance de conciliation et de médiation, et de réaliser des outils pédagogiques. Pour se donner les moyens de réaliser ces objectifs, le Clémi dans le cadre de la 10ème semaine de la Presse dans l'école a commandé au CSA le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel une enquête sur les jeunes et l'information. Le sondage comporte cinq thèmes principaux:

Les pratiques des médias des 12-18 ans
Quelle est leur fréquentation de la presse écrite, de la radio et de la télévision?

Découverte et lecture de la presse
Pourquoi déclarent-ils lire la presse? Comment déclarent-ils découvrir des journaux et des magazines? Pourquoi disent-ils ne pas lire davantage?

Presse jeunesse et presse régionale: attentes et perception
Que déclarent-ils attendre de la presse jeunesse et de la presse régionale? Comment perçoivent-ils ces deux catégories de presse?

La pratique d'Internet et des jeux électroniques
Quel équipement, quels profils d'utilisateurs, quelles conditions de consultation?

Le jugement des 12-18 ans sur le traitement de l'information par les médias
Quelle confiance ont-ils dans les médias, quel intérêt portent-ils à l'actualité?

Outre les réponses à ces nombreuses questions, vous trouverez tous les tableaux chiffrés prêts à être téléchargés. Également téléchargeables, vous trouverez les projets des classes ainsi que les documents et les objectifs pédagogiques de cette opération menée en collaboration avec 573 titres de la presse écrite et 267 radios, stations de télévision et agences de presse. Les enseignants qui voudraient pratiquer le même type d'expérience avec leur classe trouveront dans les publications du Clémi un guide précieux pour aider à produire et accompagner un journal d'élèves. Le programme fax! permet à des jeunes de tous pays de débattre de l'actualité. Le journal s'élabore dans une rédaction centrale, un établissement scolaire de France ou hors de France, qui prend en charge la réalisation complète d'un numéro. Les élèves travaillent en liaison avec des rédactions de différents pays. Leurs jeunes correspondants rédigent une page composée d'articles bilingues, sur le thème donné. Le jour fixé, ils l'adressent par télécopie ou via réseau télématique à la rédaction centrale. Le journal est alors composé dans la journée . Voilà un projet qui sait tirer parti des particularités de l'édition en ligne! L'enseignant peut alors envisager deux exploitations pour le cours de Français langue étrangère: soit il tente la grande aventure et demande à prendre part au projet, ou bien il consulte avec sa classe cyberfax le journal bilingue pour collégiens et lycéens (13 à 18 ans). Dans le deuxième cas les documents pourront être commentés en cours et serviront à l'élaboration, suivant cet exemple, d'un journal scolaire sur papier. Les personnes désireuses de s'inspirer de sites déjà existants pourront se connecter à La fenêtre . Attention, ce site a été déclaré meilleur journal lycéen en 1997 par Phosphore une des références, si ce n'est la référence, en matière de presse pour les jeunes!

Pour en revenir à notre ménage presse écrite / presse électronique dont nous venons de démontrer qu'une certaine complémentarité était réelle, je vous propose de faire un petit bond en avant dans le temps pour essayer de deviner quel est l'avenir du livre. Les travaux du Massachusetts Institute of Technology portent à croire que dans un avenir très proche (les premières applications devraient être commercialisées dans les années à venir) l'ordinateur et le livre devraient suivre des évolutions telles qu'elles aboutiraient finalement à un seul produit: le livre électronique. Il ne s'agit pas vraiment de science-fiction puisque l'encre électronique existe déjà et sera commercialisée d'ici à la fin de l'année par la société E.Ink . Le support, le papier électronique (une feuille de plastique), existe également à l'état de prototype. Si notre culture de "gratte-papiers" nous fait nous hérisser à l'idée de feuilleter un jour des livres "de plastique" il nous incombe de réfléchir dès aujourd'hui aux conséquences que ces progrès de la technologie peuvent avoir et du parti que l'on peut en tirer.

Les supports auront beau évoluer, le lecteur devra toujours être à même de comprendre les règles conventionnelles qui régissent le code écrit, et c'est là qu'aujourd'hui le bât blesse car il est préoccupant de constater que 10% des jeunes adultes de langue maternelle française vivent en situation d'insécurité linguistique. Sous la houlette de Alain Bentolila, professeur de linguistique à Paris V, le R.O.L.L met en place un dispositif d'évaluation et de remédiation des compétences de lecture. Vous trouverez sur le serveur de l'université de Paris V de précieuses informations sur la lecture, ses techniques d'apprentissage, sur la lecture et la compréhension, sur l'évaluation de la lecture... Je ne saurais que trop vous recommander de consulter les articles de presse consacrés à la lecture qui devraient faire réfléchir plus d'un professeur sur la lourde responsabilité que représente l'apprentissage de la lecture et sur les conséquences parfois insoupçonnées que l'appauvrissement linguistique peut avoir: isolement, clivage social, délinquance...

fsu 3/1999


© 2001, 2002, 2003 Linguapolis, Francopolis. All rights reserved.

Les Cinedays sur Francopolis-Films.          Concept Web: CREDOL
HUMBOLDT
Après avoir été ambassadrice de l'Année Européenne du Dialogue Interculturel 2008, Linguapolis est partenaire officiel de l'Année Européene de la Créativité et de l'Innovation 2009
et de l'année internationale des langues 2008






Linguapolis s'associe à l'UNESCO et son programme de décennie des Nations-Unies pour l'éducation en vue du développement durable. Consultez nos dossiers

En attendant les documents de notre conférence à l'université des enfants 2008 de la HU-Berlin, lisez 'Le langage de la bande dessinée' à la une du magazine FplusD !