10-04-2020, 02:56



Navigation sans Java ni Plugin proposée
Navigation en allemand
Accès privilégié
(Universitaires)
Mot-de-passe:

Francopolis: Crise alimentaire au Burundi
Réf.:  2897  Version pour imprimante Sauvegarder
Crise alimentaire au Burundi
...
Brièvement: Vodcast avec transcription
Cours: Expression écrite & orale -:|:- Thème: Travail, Social &Santé, UNESCO, , -:|:- Catégorie:


Document FlashMovie: Flash Document (6572 Kb)

Voix off

Le district de Mutao, dans le centre du Burundi, est une des régions du pays les plus touchées par la malnutrition. 7% des enfants y souffrent de malnutrition aiguë, fatale si elle n'est pas immédiatement prise en charge. Plus de la moitié des enfants accuse un retard de croissance, 18 % des nouveau-nés ne fêteront pas leur cinquième anniversaire. Un constat préoccupant qui a incité Unicef-Belgique à investir 100 000 euros au Burundi dans de petits centres de santé ruraux comme celui-ci. C'est là que commence le combat contre la malnutrition. Chaque jour, des dizaines de mères viennent faire peser et mesurer leurs enfants et souvent le même constat d'urgence : trop maigres, trop petits, la majorité des enfants nécessite des soins immédiats.  

Yves Willemot, directeur exécutif Unicef-Belgique

La malnutrition, c'est un problème très important au Burundi. Il y a 50 % des enfants qui vivent au Burundi avec une situation de malnutrition. Euh… et nous savons d'expérience que la malnutrition est une cause sous-jacente d'au moins la moitié de la mortalité des enfants.  

Voix off

Et puis, il y a les cas les plus graves : les enfants qu'il faut réalimenter en urgence. C'est là qu'intervient un produit miracle fourni par l'Unicef : une pâte énergétique, concentré de protéines, de glucides et de sels minéraux.  

Un membre d'Unicef-Belgique

On va regarder si ça marche.  

Basile Koukoui, Unicef-Burundi

On peut dire que c'est une révolution que bon, les gens ont pu trouver parce que ce produit permet de prendre en charge les enfants qui sont mal nourris sévère mais sans complication et qui permet aussi aux mères de ne pas séjourner très longtemps dans les centres nutritionnels (1) thérapeutiques traditionnelles.   

Voix off

Et enfin, il y a ces cas extrêmes, ceux qui n'ont même plus la force de manger. Comme cet enfant de 6 ans, incapable de conserver les aliments qu'on lui donne, faute d'un médicament contre les vomissements.  

Un médecin de l'hôpital

À l'hôpital, on n'en a pas. Et dans les pharmacies à l'extérieur de l'hôpital, c'est trop cher.  

Michel Hucorne

Et l'Unicef ne devrait pas aider un petit peu pour l'achat de médicaments ?  

Yves Willemot, directeur exécutif Unicef-Belgique

Oui bien sûr, mais il s'agit d'investir prioritairement dans tout ce qui est préventif et la prise en charge des enfants de moins de cinq ans. Mais il est clair que vis-à-vis de cet enfant-là, on va essayer de voir ce qu'on peut faire.  

Michel Hucorne

Le Burundi réapprend à vivre en paix après une guerre civile qui a duré 15 ans et fait plus de 300 000 victimes, avec également des dégâts collatéraux comme cette malnutrition endémique.

 

(1) mot déduit du contexte car la prononciation n'est pas claire.




© 2007 for Francopolis. All rights reserved.

HU-Datenschutzerklärung zu den Webseiten der Humboldt-Universität zu Berlin          Concept Web: CREDOL
HUMBOLDT
Après avoir été ambassadrice de l'Année Européenne du Dialogue Interculturel 2008, Linguapolis est partenaire officiel de l'Année Européene de la Créativité et de l'Innovation 2009
et de l'année internationale des langues 2008






Linguapolis s'associe à l'UNESCO et son programme de décennie des Nations-Unies pour l'éducation en vue du développement durable. Consultez nos dossiers

En attendant les documents de notre conférence à l'université des enfants 2008 de la HU-Berlin, lisez 'Le langage de la bande dessinée' à la une du magazine FplusD !